DIDACTIQUE DES COURS ARTISTIQUES

 La pratique des arts plastiques se fonde sur le désir qu’a l’élève de regarder, de faire, de toucher, de réaliser, de découvrir en développant sa curiosité.

Il convient de le mettre dans les meilleures conditions pour exercer sa conduite créative, de l’amener  à agir avec des moyens divers (matériaux, supports, espaces, outils), à combiner des éléments, à essayer des associations, à improviser, à exprimer, à se documenter, à créer, à expérimenter).

Les arts plastiques impliquent à la fois réflexion, invention, réalisation et exploration. Ils amèneront l’élève à :

  1. Développer la corrélation entre l’œil, la main et l’esprit ;

  2. Développer l’acuité du regard 

  3. Expérimenter les divers outils et en dépasser l’utilisation normale pour en saisir toutes les possibilités expressives ;

  4. Apprendre à apprendre. Apprendre à dialoguer, à écouter, à s’enrichir des avis différents et complémentaires ;

  5. Elaborer les moyens d’investigations nécessaires à la réflexion et au développement de l’esprit critique ;

  6. Apprendre à analyser sa propre évolution.

 

 

METHODOLOGIE

Les méthodes utilisées sont les méthodes actives et différenciées, dans le respect du rythme propre de chaque élève et du programme de l’année, en tenant compte des essais, des erreurs et des réussites.

L’observation d’œuvres d’art aidera l’élève à choisir sa propre conduite de création qu’il nourrira d’une curiosité permanente.

La recherche artistique sera abordée par le biais des différentes disciplines (dessin, couleur, volume, graphisme, histoire de l’art, analyse esthétique) afin de mieux comprendre les qualités expressives de la création. Ces disciplines devraient permettre à l’élève de développer la curiosité à l’expérimentation et d’établir, entre autres, une méthodologie applicable dans le cadre de son travail personnel, de l’amener vers une autonomie artistique.

L’élève est mis en situation de réfléchir au pourquoi et au comment, de chercher, de réaliser et d’évaluer son travail et d’autoévaluer de manière informelle sa démarche personnelle (faire, savoir-faire et savoir-être).

Ainsi, l’évaluation est formative ; celle-ci se fait sous forme de constat, de présentations, de discussions, tout au long du travail. Elle permet à l’élève d’évaluer son degré de connaissances techniques, ses possibilités de création, ses difficultés, ses réussites et son degré de satisfaction.

Il est évident que l’enrichissement de la formation de l’élève se fera à travers des visites d’expositions, de galeries, de musées et d’ateliers d’artistes qui lui permettront de se structurer, de s’orienter ou de se réorienter dans ses recherches plastiques.

 

 

OBJECTIFS ET CONTENUS

Le programme du 2e degré est principalement consacré à l’appropriation des connaissances techniques et théoriques de base : objectivation, développement de la faculté d’observation et de restitution, étude du trait, de la couleur, de l’espace et des différents moyens plastiques, développement de la faculté d’élaborer une recherche, familiarisation avec le vocabulaire propre aux arts plastiques.

Le programme du 3e degré revêt un caractère plus prospectif et encourage l’autonomie, tant sur le plan pratique que théorique, en tenant compte des particularités de chaque élève.

 

Au cours d’histoire de l’art, les élèves sont amenés à appréhender les œuvres d’art en profondeur, à progressivement affiner leurs perceptions.

Ce cours envisage une approche chronologique de l’art. Il conçoit les repères stylistiques au fil des grandes étapes de l’histoire de l’humanité comme une véritable nourriture intérieure pour le cheminement et le questionnement des élèves.

Les élèves seront amenés à resituer les œuvres dans le contexte historique, social et culturel dans lequel elles ont éclos, à apprendre à les regarder, à les analyser en profondeur, à les comparer, à les interpréter et à en dégager la force expressive. L’art y est étudié en tant qu’outil de l’histoire, de la connaissance de l’humain, de lecture de notre passé comme de notre monde contemporain. L’art y est considéré comme outil d’émancipation et d’ouverture.

Au cours d’esthétique, les élèves sont confrontés aux œuvres d’art lors de déplacements pédagogiques afin de ressentir des émotions esthétiques, de s’imprégner d’œuvres et d’en retirer une véritable nourriture pour enrichir leur propre chemin artistique. Au fil de leur cursus, de la 3ème à la 6ème année, les élèves apprennent, dans un processus lent et profond, à rédiger des comptes rendus critiques de visites d’expositions dans un « carnet de voyage ». Ils y exercent leur esprit critique, leur sens de l’analyse exhaustive des œuvres et ils y laissent des traces de leurs questionnements, de leurs doutes et d’expériences culturelles personnelles.

 Lors de la présentation de l’essai d’art et du jury artistique en fin de parcours, l’élève doit être capable de :

  1. Réaliser une production significative, originale et personnelle

  2. Communiquer ses démarches

  3. Expliquer les moyens qu’il a utilisés au service de sa création

  4. Présenter sa production avec rigueur, clarté, maturation et intelligence

  5. Avoir une réflexion par rapport à sa démarche personnelle

  6. Décoder et analyser une œuvre plastique